© 2016 ATTA DEVELOPMENT

 

ALPINE POURSUIT SON TOUR DU MONDE !

 

Après deux titres de Champion d’Europe en 2013 et 2014, puis une première saison où elle a pu démontrer son professionnalisme et son potentiel au niveau mondial, Signatech-Alpine fait preuve de nouvelles ambitions. En 2016, l’équipe participa au FIA WEC avec deux nouveaux prototypes A460 et fut sacrée championne du monde de sa catégorie. Sous la houlette de Philippe Sinault, l’équipe Sëgnatech-Alpine ne manquera pas de transmettre davantage d’émotion parmi les fans d’Alpine à travers le monde.

 

Alpine, son histoire

1955.  Jean Rédéle fonde la Société des Automobiles Alpine et produit ses premiers modèles de série

 

1962. Il lance le développement d’une voiture pour disputer les 24 Heures du Mans

 

1963. Trois Alpines sont alignées pour le départ. Pas de victoires à cette édition mais il se fait remarquer. L'aventure commence

 

1965. Une première victoire scratch est signée par Mauro et Lucien Bianchi aux 500 kilomètres du Nürburgring avec la M65

 

1973. Renault prend le contrôle d’Alpine. C’est sous l’appellation « Renault Alpine » que l’A440 est présentée

 

1974. La Renault Alpine A440 s’affine et devient A441. Elle collectionne les victoires et s’adjuge le titre européen

 

1978. Quatre voitures sont alignées et l’Alpine A442B pilotée par le vétéran Jean-Pierre Jaussaud (41 ans) et le jeune Didier Pironi (26 ans) s’impose ! 

 

Trente-cinq ans plus tard, Alpine revient à la compétition pour accompagner la renaissance de la Marque. Misant une nouvelle fois sur la frugalité ingénieuse chère à Jean Rédéle, la nouvelle Alpine A450 s’illustre avec un double titre de Championne d'Europe d'Endurance 2013 & 2014.